La vitesse : une méthode basée sur la fréquence

La vitesse : une méthode basée sur la fréquence

La vitesse d’un sprinter dépend de 2 facteurs : amplitude et fréquence de la foulée. La vitesse

maximale de course est obtenue uniquement si on développe une combinaison optimale de ces 2

facteurs : la diminution de l’un ou des 2 entraine une diminution de la vitesse maximale.

Selon A. Donati on peut, en simplifiant, affirmer que la « longueur de la foulée est déterminée par

la force, alors que la fréquence dépend du système nerveux central (SNC) ».

Il est possible, à l’entraînement, de varier la combinaison amplitude-fréquence de la foulée dans le

but d’éduquer l’athlète à développer de façon optimale ces 2 facteurs. Il est ainsi possible de

limiter le rôle de la force dans le but d’augmenter la fréquence des stimuli, alors qu’une réduction

de la fréquence augmente le rôle de la force.

Il est également possible, avec un logiciel facile d’utilisation, mis au point par Donati, appelé

« Sprint Test », de contrôler la faculté d’adaptation de l’athlète et son état de forme

Prof. G. Alberti (Milan).

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×