apprentissage de natation

Apprentissage de natation

 

 

« L'enfant n'est pas un adulte en miniature. Il n'est pas seulement quantitativement, mais aussi qualitativement différent  des adultes. L'enfant n'est donc pas seulement petit, il est également différent ! »

« Savoir nager » c’est se déplacer dans l’eau en ayant résolu de manière optimale le triple problème : d’une propulsion prioritaire par les bras, d’une respiration adaptée et d’un alignement contrôlé de l’axe du corps avec celui du déplacement ; afin d’être à l’aise pour aller loin et vite économiquement.

L’activité natation est en étroite relation avec les grands objectifs et principes du sport et elle contribue entre autre :

*      Au développement des capacités liées au processus de production énergétique et de coordinations motrices.

*   Au développement psychosocial. A travers le contrôle des émotions, l’enfant nageur s’engage dans l’action avec confiance, ce qui lui permet d’assurer sa sécurité et celle des autres.

A l’acquisition des connaissances permettant l’élaboration de réponses adaptatives liées à la nature du milieu, aux règles générales d’efficacité, au règlement lui permettant de s’auto organiser

Organisation :

Lors des premières séances, l’encadrement procède à une évaluation des capacités des enfants afin de les répartir par groupes. Les critères d’évaluation sont les suivants :

  • La maîtrise technique « la maîtrise des déplacement aquatique et la capacité de pratique »
  • La maturité « développement physique du corps ». Tout au long du processus de développement la capacité d'effort de l'enfant est limitée donc il est favorable de développer les habiletés motrices

L’hétérogénéité est souvent très importante durant chaque cycle. Les écarts de niveau « saute aux yeux » et sont délicats à gérer. Ce qui impose la reconstruction d’un projet individuel évalué en fin de chaque cycle ou l’affectation vers d’autres groupes de niveau.

Chaque intervenant disposait d’une configuration spatiale relativement imposé, il gère les déplacements des enfants dans l’eau en circuit fermé selon deux formes « la fil parallèle et la fil indienne ». il justifie ce choix relativement imposé par un arrangement spatial facilitant le déplacement et l’observation des enfants

L'évaluation se fait grâce à l’observation « repérage et identification » avec comme support une représentation facile utilisant des symboles représentant les fondamentaux de la natation

L'évaluation permet de :

Constitués des groupes partir de plusieurs critères D'individualiser l’apprentissage D'orienter les choix à approfondir pour le groupe

Objectifs des apprentissages

*   Découvrir toutes les dimensions du milieu aquatique, s’y expérimenter et Enrichir les expériences sensori-motrices et améliorer les coordinations.

  • Enseigner les principes fondamentaux de la  pratique de la Natation.
  • Apprendre la vie en groupe à travers des règles précises.

 

 

 

 

 

Organisation générale des séances

Prise en main 

  • Appel des nageurs (Présents, Absents,)
  • Rappel de la leçon précédente « Q :-qu’est ce qu’on a fait la dernière séance ?? »
  • Présentation de la séance  (objectifs et organisation) « -ce qu’on va faire !! »

Echauffement

  • Un échauffement dans l’eau (rappel « révision et renforcement »)

Corps de la séance

« Objectifs –organisation –consignes – critères de réussite – variables »

  • Apprentissage de nouvelles difficultés.
  • Une découverte des exercices qui feront l’objet de la séance suivante.

Détente Une petite détente sous forme de jeux « pas trop » à la fin de la séance. »Souvent avec accessoires –planches, tapis, cerceaux.-

Les repères élémentaires de construction des séances

Chaque séance est construite autour d’un objectif :

  • Recherche d’une ré équilibration permanente pour faire correspondre le l’axe du corps avec l’axe de déplacement (notions d’équilibre et de résistances)
    • s’allonger, rechercher un équilibre en mettant la tête complètement dans l’eau
    • tracter son corps à partir d’appuis propulsifs situés très en avant du centre de gravité tout en variant la profondeur d’immersion de la tête
    • maintenir un équilibre horizontal dans les déplacements  « en surface, sous-marins à partir d’appuis solides »
    • stabiliser, fixer la tête, menton-poitrine et gainer le bassin dans la poussée des jambes
  • Se propulser en créant des appuis solides au fond du bassin sur les murs et des points d’appui dans l’eau avec les surfaces propulsives (notion de propulsion)
    • assurer la continuité des actions propulsives.
    • conserver l’alignement du corps dans un déplacement rectiligne avec une régularité des mouvements de bras et de jambes. 
    • se donner le maximum de vitesse à partir du mur avec une coulée à la surface de l’eau.
  • Maîtriser les échanges respiratoires en intégrant un mode permettant d’enchaîner les actions motrices de différentes façons et sur des distances variables (notion de respiration)
    • tourner la tête sur le côté et regarder en arrière pour respirer.
    •  sortir la bouche à la fin de l’action motrice des bras
    • ne sortir la bouche que pour respirer
    • souffler dans l’eau
    • diminuer le temps de sortie de la tête de l’eau
    • synchroniser la respiration avec les actions motrices des bras
    • situer la position de la bouche par rapport à la surface de l’eau
    • adapter la respiration en fonction des parcours
  • Prendre régulièrement des informations « extéroceptives et proprioceptives »par rapport à l’environnement et par rapport à soi même pour bien se diriger et contrôler ses actions (notion d’information)

- Se diriger à partir d’informations visuelles sous-marines

Le jeu comme outil d’apprentissage

Le jeu s'inscrit dans le courant des méthodes dites actives en pédagogie. il constitue un média de premier choix pour s'engager dans une voie où le savoir n'est pas fournit par l'éducateur m

Organiser, expliciter, l'apprentissage. Il n'exclut pas un apprentissage dit  traditionnel. Bien au contraire. Elle lui fait écho, le met en valeur, lui donne du sens aux yeux des enfants futurs nageurs.

Les éducatifs

Les éducatifs sont utilisés afin d'obtenir une action efficace « un mouvement correcte, complet et régulier », L'amélioration technique s’explique par une augmentation de la distance par cycle de bras (amplitude). Une propulsion parfaite est obtenue lorsque la main rentre et sort au même emplacement. utiliser quand un groupe d’enfants à un niveau avancé « après le cycle d’initiation 

CONCLUSION

L'enfant est un être en devenir. Le rôle de l'éducateur sportif en natation est de :

- L'aider et de l'encourager.

- D'apporter des solutions nouvelles pour qu’il apprend vite et efficacement.

- De le corriger et de l’orienter.

- D'exploiter ses dons de création afin qu’il s'épanouisse, se socialise et acquiert une autonomie parfaite.

Ceci est réalisable à mon avis en tenant compte de chaque enfant. Quelque soit son niveau initial, en apportant un contenu intéressant, en considérant l'enfant comme il est, il y aura toujours un résultat même s'il faut passer par de nombreuses répétitions et avoir une grande patience et passion.

Je pense qu’à travers les différentes situations vécues au cours de ce stage la natation permet à l'enfant d'accéder à des compétences d'ordre moteur, affectif et cognitif. Les capacités motrices de l'enfant évoluent conjointement avec la connaissance qu'il a du milieu. Cette connaissance et la représentation qu'il s'en fait se transforment grâce aux actions qu'il y déploie

Exemples : Thèmes et Stratégie d'intervention.

Thème : Evaluation initiale « la première séance de la saison »

Stratégies :

*Détermination des différents groupes de niveau

*Présentation des règles de conduite

*Affectation dans un groupe et à des créneaux précis.

*Fiche de renseignement par enfant

Thème : Découverte du milieu aquatique à travers une action continue

Stratégies :

       - supprimer les appuis plantaires, se déplacer en petite profondeur.

-s'immerger en se déplaçant. Immersion en surface ou sous l'eau. Gérer sa respiration sous l'eau en flottant

        -abandonner les appuis solides Toucher le fond, remonter avec, sans appuis… (Se regarder dans un miroir au fond de l'eau). L'enfant prendra conscience qu'il peut remonter seul et sans appuis sous l'eau, il peut repérer des objets précis et agir de plus en plus lentement

        vivre des déséquilibres, tourner sur un câble, passer en dessous d'un tapis

        entrer en relation avec le fond. Rester longtemps au fond, explorer la profondeur avec le corps (passage entre cerceau avec l'aide de câbles)

** se déplacer en surface, contourner un obstacle en se tenant au bord avec les yeux ouverts, fermés. Avec les mains et les pieds au mur, s’éloigner progressivement (sans les pieds).

A la fin de cette phase l'enfant  acquis les capacités de se rééquilibrer de plus en plus tranquillement, avec de moins en moins de mouvements et de moins en moins d'appuis, les capacités à se déplacer en surface comme en profondeur, sur le ventre et sur le dos avec peu d'appuis. Il a découvert ce milieu dans toutes ses dimensions, désormais il ne subit plus le milieu, il agit.

Thème : Amélioration de l’équilibre horizontal

Stratégies :

-Placer les bras dans le prolongement de la tête

-Sur le dos en écartant les mains (en croix)

-En ajoutant une poussée sur le mur ou sur le sol

-Il faut ajouter une propulsion pour améliorer l’équilibre.

Discussion : - Bien nager c’est nager à plat afin de diminuer les résistances à l’avancement. Pour s’équilibrer horizontalement, il est nécessaire de basculer la tête, engager les épaules, aligner les différents segments corporels.

Observations : - Le débutant relève la tête pour respirer et accentue le couple de redressement. Pour respirer, il faut sortir la bouche sans lever la tête ; la prise d’information pose également problème, le débutant lève la tête pour savoir où il est.

Thème : maîtrise de l’équilibre aquatique.

Stratégies :

-Au mur s’allonger le plus longtemps possible « contrôle de la position de la tête »

-Avec une planche s’allonger le plus longtemps possible.

+ Redressement avec flexion des genoux.

-Sans planche essayer de s’allonger le plus longtemps possible « contrôle de la position de la tête et du regroupement des jambes sous le ventre pour bien se redresser».

Thème : maîtrise des battements de jambes.

Stratégies :

-Battement au bord du bassin tête hors de l’eau.

- 3 x (10-15 20 secondes).

-Battement au bord du bassin en soufflant dans l’eau.- respiration devant - - respiration latérale - - respiration alternative

-3 x 20 secondes avec repos de 10 secondes

Thème : le passage de l’équilibre ventral à l’équilibre dorsale.

Stratégies :

-Planche au ventre essayer de bien s’allonger sur le ventre et de se redresser sur le dos en amenant les genoux vers le haut.

-Planche tenue au bout par les mains essayer de bien s’allonger sur le ventre et de se redresser sur le dos en amenant les genoux vers le haut.

-Sans planche les bras devant essayer de bien s’allonger sur le ventre et de se redresser sur le dos en amenant les genou vers le haut.

Thème : maîtrise des battements de jambes sur le dos.

Stratégies :

-Battement au bord du bassin sur le dos faire des battements jambes tendues. « Contrôle de la position de la tête »

- 3 x (10-15 20 secondes).

-Battement au bord du bassin sur le dos faire des battements jambes légèrement fléchies. « Contrôle de la position de la tête »

- 3 x (10-15 20 secondes).

-S’allonger sur le dos faire des battements de jambes et se redresser pour faire des battements sur le ventre tête dans l’eau.

Thème : maîtrise de la coulée ventrale. + allongement maximal pendant la coulée

Stratégies :

-Avec une planche les bras au dessus du ventre  bien pousser sur le mur

-Avec une planche tenue à bout des bras bien pousser sur le mur

-Avec une planche tenue à bout des bras t^te dans l’eau bien pousser sur le

-Sans planche les bras allongés les mains se touchant bien pousser sur le mur (x 8)

-Coulée ventrale avec battements de jambes (x 8) (avec planche – sans planche).

-Suer la largeur de la piscine (coulée ventrale le maximum possible + battement de jambes « respiration latérale »). (X 5).

-Coulée ventrale un bras devant l’autre le long du corps.

Thème : maîtrise de la coulée dorsale. + Allongement maximal pendant la coulée

Stratégies :

-Avec une planche les bras au dessus du ventre  bien pousser sur le mur

-Avec une planche tenue à bout des bras bien pousser sur le mur

-Sans planche les bras le long du corps les mains touchant les cuisses  bien pousser sur le mur (x 8)

-Sans planche les bras allongés les mains se touchant bien pousser sur le mur (x 8)

-Coulée dorsale avec battements de jambes (x 8) (avec planche – sans planche).

-Sur la largeur de la piscine (coulée dorsale le maximum possible + battement de jambes).(x5).

-Alterner coulée ventrale passage sur le ventre.

-Alterner coulée dorsale passage sur le dos.

Thème : la première brasse

Stratégies :

-Assimilation des mouvements de jambes à sec

En appui sur le mur mouvements, de jambes sur le dos « visualisation » (x 10)

-En appui sur le mur mouvements, de jambes sur le ventre. (x 10).

-Ciseaux bras allongés sur un planche  (x 5 largeurs).

-Ciseaux avec respiration la planche tenue au milieu  (x 5 largeurs). « On relève la tête en regroupant les jambes en respire en les écartant on remet la t^te dans l’eau en les serrant et en expire en fin de la glisse. « contrôler l’allongement du corps

-  Ciseaux avec respiration sans planche les bras allongés en appuis devant

Thème : la deuxième brasse

Stratégies :

-Assimilation des mouvements de bras à sec

-Assimilation des mouvements de bras dans l’eau debout les pieds au fond. « sensation des appuis »

-Mouvements de bras avec ciseaux tête hors de l’eau. «Contrôle de l’amplitude des bras»

-Mouvements de bras avec ciseaux et respiration. « Contrôle de l’amplitude des bras »

-Plusieurs mouvements de bras avec ciseaux sous la surface de l’eau et avec tête hors de l’eau. « contrôle de la respiration et de l’amplitude des bras et des jambes »

-Nage complète : - éducatifs et correction personnalisée…

*Toutes les nages sont à la portées des enfants maintenant.

Thème : Découverte de la nage dos.

Stratégies :

-Battements de jambes avec une planche tenue au ventre .

-Battements de jambes avec une planche tenue derrière la tète.

-Battements de jambes avec planche tenue à bout des bras. « Contrôle de la position de la tête et de la direction du regard »

-Battements de jambes avec planche tenue à bout d’un bras, l’autre le long du corps.

-Battements de jambes sans planche, bras le long du corps.

-Battements de jambes sans planche, bras derrière, l’autre le long du corps

-Battements de jambes sans planche, les deux bras le long du corps. »

-Un bras en mouvement, l’autre tenant une planche par la main 

-Un bras en mouvement, sans planche, une main derrière 

-Mouvement des deux bras en même temps.

-Rattrapé avec une planche tenue au bout par les mains derrière

-Rattrapé avec une planche tenue au bout par les mains devant

-Rattrapé sans planche.

-Rattrapé en opposition avec une planche

-Rattrapé en opposition sans planche

-Enchaînement des mouvement de bras sans temps d’arrêt ni devant ni derrière.

Thème : Découverte de la nage crawl.

Stratégies :

-Battements de jambes avec planche, bras allongés.

-Battements de jambes avec planche tenue à bout des bras. « Avec respiration »

-Battements de jambes avec planche tenue à bout d’un bras, l’autre le long du corps. « avec respiration latérale»

-Battements de jambes sans planche, bras devant. « Avec respiration »

-Battements de jambes sans planche, bras devant, l’autre le long du corps. « avec respiration latérale »

9 votes. Moyenne 3.00 sur 5.