La motricité

la motricité

Evolution des habiletés motrices avec l’âge

 

 

Une performance athlétique est l’expression d’un niveau d’habiletés matrices et de capacités physiques.

Ces habiletés sont le résultat d’un apprentissage.

Elles dépendent d’un répertoire moteur acquis au cours de l’enfance et des capacités qu’a l’enfant de mes transformer.

Le répertoire moteur de base comprend des gestes fondamentaux, naturels de l’homme tels que marcher, courir, porter, jeter, sauter, manipuler, prendre, etc…

Ces gestes sont innés et apparaissent spontanément entre 0 et 3 ans.

Ils se transforment avec l’âge et, pour chacun d’entre eux, des stades précis peuvent être décrits.

Evolution des contenus de la formation et de l’entraînement athlétique :

Expansion des capacités d’entraînement de la condition physique et de la technique

15 ans

Développement général et volumineux des capacités motrices fondamentales des spécialités choisies.

Augmentation des charges d’entraînement

Stabilisation des techniques.

Accès progressif à l’autonomie personnelle.

 

13 ans

Formation motrice orientée en fonction des intérêts à long terme

Décisions à prendre en vue d’une spécialisation progressive, Epreuves Combinées comprises.

Apprentissage général des techniques athlétiques et de coordinations motrices plus élaborées.

Sollicitation diversifiée mais plus franche des qualités physiques avec un intérêt particulier pour les qualités en phases sensibles (filières alactiques et aérobie ; vitesse ; synchronisation et recrutement neuro-musculaire ; élasticité musculaire).

 

10 ans

Education physique de base

Développement des capacités de coordination générale et des fonctions psycho-motrices.

Sollicitation diversifiée mais faiblement quantitative des qualités physiques (vitesse particulièrement).

 

7 ans

Activités jouées diverses.

Découverte de l’environnement physique et matériel.

Développement psycho-moteur général.

Acquisition des habiletés motrices chez l’enfant

 

L’apprentissage des techniques ne peut se faire que lorsque l’enfant est prêt, lorsqu’il possède et maîtrise les prés- requis athlétiques et la capacité de les organiser.

Cette conception a des conséquences pratiques et pédagogiques considérables.

Il est inutile, inefficace et même dangereux de vouloir entraîner trop tôt un enfant dans des techniques spécifiques.

On n’aborde pas une technique athlétique avant que l’enfant n’ait maîtrisé les prés- requis de cette discipline.

 

 

 

la motricité

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×